Finances d’entreprise : 12 astuces pour gérer votre trésorerie

Par Simon Lapointe

7 juin 2016

Pour tous les entrepreneurs, les enjeux financiers sont critiques. C’est particulièrement vrai pour les entreprises en démarrage ou en croissance, qui manquent trop souvent de personnel dédié à la comptabilité et ne savent pas où donner de la tête lorsqu’il est question de gestion financière. Quelles factures doivent être payées en priorité? Comment gérer le compte de banque de manière optimale? Comment prévoir et organiser le budget de l’entreprise?

Sans une bonne gestion financière, une PME risque de devoir se priver des employés nécessaires à sa croissance, d’arrêter de mettre au point ses produits, de laisser en plan des initiatives de développement des affaires ou de ne pas pouvoir se procurer l’équipement dont elle a besoin pour être profitable. Il s’agit d’un risque majeur pour toute PME.

Pour que chaque dollar compte

Comment éviter de perdre le nord lorsqu’il est question de planification et de gestion budgétaires? À l’aide d’un bon cadre de gestion des flux de trésorerie. Ces derniers correspondent aux entrées et aux sorties d’argent dans votre entreprise : ils sont le fondement de votre planification budgétaire. En les gérant efficacement, vous vous assurerez d’utiliser de la manière la plus efficiente possible chaque dollar de votre compagnie.

Vous pourrez notamment :

  • évaluer vos liquidités, prévoir vos dépenses, analyser vos besoins;
  • optimiser l’utilisation de votre encaisse et assurer votre capacité à honorer vos engagements à court terme;
  • calculer votre taux de combustion du capital (burn rate);
  • trouver de nouvelles sources de financement en facilitant l’engagement de prêteurs;
  • évaluer si vos projections sont exactes ou non, en validant vos prévisions sur une base régulière.

12 astuces pour gérer votre trésorerie

Puisque vous cherchez à maximiser l’utilisation de chaque dollar, vous devez structurer vos flux de trésorerie de manière à accélérer les entrées d’argent (revenus et capital), à diminuer ou à retarder les sorties (salaires, fournisseurs, équipements, etc.) et à constamment avoir vos finances à l’oeil. Voici quelques astuces pour y arriver.

Diminuez les sorties

1. Utilisez une carte de crédit pour payer vos passifs.
Vous gagnez ainsi un mois pour payer le solde et accumulez des points de récompense que vous pouvez ensuite monnayer.

2. Assurez-vous de garder uniquement les stocks nécessaires pour servir vos clients.
Des stocks inutiles peuvent devenir un fardeau pour votre entreprise, en plus d’entraîner des coûts de gestion et d’entreposage.

3. Retardez le paiement de vos créditeurs.
De nombreux fournisseurs permettent de payer dans un délai de 30 jours, parfois plus. Prévalez-vous de cette option lorsqu’elle existe et négociez avec les fournisseurs qui ne la proposent pas.

4. Structurez la rémunération de vos employés de façon à la lier aux rentrées d’argent.
Il s’agit d’offrir un salaire moindre, accompagné de primes à court terme liées à vos objectifs. Plusieurs options s’offrent à vous, comme donner la possibilité d’acquérir des parts de l’entreprise ou verser des primes liées à l’obtention de nouveaux contrats ou à un certain volume de ventes.

5. Louez le matériel non essentiel.
En optant pour la location plutôt que l’achat, vous limiterez les dépenses importantes qui peuvent plomber votre entreprise. Plusieurs institutions financières offrent des formules de location-financement, qui vous permettront de devenir propriétaire du bien après un certain temps.

Augmentez vos entrées

6. Discutez avec votre institution financière pour avoir accès à des fonds à court terme (p. ex. une marge de crédit, un prêt de fonds de roulement, des contrats de location-financement). La plupart des institutions financières offrent des formes de financement flexibles. Consultez votre directeur de compte pour être au fait des produits qu’il offre.

7. Améliorez le taux de recouvrement de vos débiteurs.
Accordez un escompte si un client paie avant la date prévue

8. Faites des préventes de produits.
Le financement de foules (crowdfunding) est à la mode, et pour cause. Il permet de générer des revenus avant même que les produits soient disponibles et ainsi de s’assurer d’avoir les capitaux nécessaires pour la production. Jetez un coup d’oeil aux campagnes Kickstarter ou La Ruche.

9. Tirez parti de toutes les solutions de financement.
Les programmes de bourses, de crédits d’impôt et de subventions offerts par différentes institutions sont nombreux et diversifiés. Le site Réseau Entreprises Canada en recense plusieurs.

Ayez vos finances à l’oeil

10. Validez vos prévisions sur une base mensuelle ou hebdomadaire. Il est important de tenir sa comptabilité à jour pour connaître l’état de ses finances en temps réel, ou presque. Cela permet de prendre de meilleures décisions, basées sur toute l’information disponible et d’éviter l’endettement excessif.

11. Concentrez-vous sur vos activités principales.
Priorisez toujours les activités qui génèrent ou vont générer de la valeur. Assurez-vous que toutes vos dépenses sont nécessaires et éliminez celles qui sont superflues.

12. Prévoyez des délais pour l’obtention du financement.
Vous avez besoin de financement? Gardez à l’esprit que le processus peut être difficile et que les fonds ne seront pas versés instantanément à la signature des contrats. Évaluez donc vos besoins futurs constamment, tout en maintenant une bonne gestion de vos flux de trésorerie, afin de prévoir et de régler vos problèmes le plus efficacement possible.

Par où commencer?

Mettre en place des processus de gestion de flux de trésorerie peut paraître compliqué de prime abord, mais les bénéfices que vous allez en retirer valent la peine. Un tableur Excel, un peu de rigueur et l’aide d’un professionnel suffisent pour transformer votre entreprise

Pour en apprendre davantage sur la gestion d’une PME : La gestion des risques : dix trucs pratiques pour les PME.

À propos de Richter : Fondé à Montréal en 1926, Richter est un cabinet comptable autorisé qui offre des services de certification, de fiscalité et de gestion de patrimoine, ainsi que des services-conseils financiers dans les domaines de la restructuration organisationnelle et de l’insolvabilité, de l’évaluation et du financement d’entreprises, du soutien en matière de litiges financiers et de la juricomptabilité. Notre engagement envers l’excellence, notre compréhension approfondie des enjeux financiers et nos méthodes pratiques de résolution de problèmes nous ont permis de devenir l’un des plus importants cabinets indépendants d’expertise comptable, de services-conseils organisationnels et de consultation au pays. Richter a des bureaux à Toronto et à Montréal. Vous pouvez nous suivre sur LinkedInFacebook et Twitter.

Experts