La bonne gouvernance: Est-ce une bonne pratique commerciale ou juste un slogan accrocheur?

Octobre 2016

Par: Terry McInally et Nav Sandhawalia, octobre 2016

Certains l’appellent gouvernance d’entreprises, d’autres simplement gouvernance, tandis que d’autres la considèrent tout bonnement comme un processus ennuyeux. Toutefois, peu importe le nom qu’on lui donne, une chose est certaine, la bonne gouvernance est essentielle pour toutes les entreprises, et celles du secteur du divertissement ne font pas exception.

LA DÉFINITION de bonne gouvernance varie selon la personne à qui vous posez la question. En règle générale, par contre, une organisation ayant une bonne gouvernance a mis en place la structure, la culture et le cadre appropriés pour se conformer de façon exceptionnelle aux règles et aux règlements établis (et souvent aller au-delà de ceux-ci). Nous irions même un peu plus loin : notre définition de la bonne gouvernance consisterait également à s’assurer que les concepts telles la responsabilisation, la transparence, la déontologie, l’intégrité, la création de valeur à long terme et l’égalité sont respectés. La perception que nous avions des casinos exploités par des truands ayant un mépris total des normes en matière de conformité ou de la loi appartient depuis longtemps au passé. Aujourd’hui, les autorités de réglementation s’assurent que les organisations du secteur du divertissement ont mis en place des pratiques d’affaires appropriées afin de se conformer aux exigences et qu’elles font preuve d’éthique dans l’exercice de leurs activités. Parallèlement, toutes ces pratiques sont dans l’intérêt des actionnaires de l’organisation.

L’exercice peut sembler relativement ardu, mais pratiquer une bonne gouvernance peut s’avérer inestimable (c’est-à-dire, vous faire économiser de l’argent, du temps et des efforts à long terme!) sans mentionner le fait qu’elle peut améliorer vos relations avec les agences de réglementation. Nous recommandons aux organisations du secteur du divertissement de centrer leurs efforts sur les trois segments ci-dessous afin d’obtenir le « meilleur rendement possible » lorsqu’il est question d’améliorer leurs pratiques de bonne gouvernance ainsi que leur efficience et leur efficacité.

1. Formation du conseil d’administration

Il s’agit d’un segment important pour des raisons évidentes. Prenez, par exemple, le risque de blanchiment d’argent. Comment les administrateurs peuvent-ils superviser des initiatives pour lutter contre le blanchiment d’argent s’ils ne comprennent pas les règles et les règlements qui s’appliquent ainsi que les risques associés? Bien souvent, les administrateurs ne possèdent pas les connaissances techniques appropriées pour gérer efficacement les enjeux cruciaux propres au secteur du divertissement.

Cela ne veut pas dire que tous les administrateurs doivent être des spécialistes accrédités de la lutte contre le blanchiment d’argent (CAMS), mais ils doivent tout de même en comprendre les notions de base. Songez à intégrer un élément de formation à chacune des réunions de votre conseil d’administration, il peut s’agir d’une rapide mise à jour sur de nouvelles directives ou d’une séance plus longue portant sur des éléments plus importants (p. ex. les nouvelles règles en matière de protection de la vie privée). Ainsi, les membres de votre conseil feront preuve de plus d’assurance lors de la prise de décision et les agences de réglementation auront une plus grande confiance dans la capacité de votre conseil à gouverner.

2. Rôle de l’audit interne

Cette fonction d’entreprise, véritable cauchemar pour certains, peut en réalité être une alliée! Votre fonction d’audit interne constitue un outil de gestion proactif. Un audit réalisé avec objectivité permet de lever le voile sur les secteurs qui doivent être améliorés ou de recueillir des suggestions pour mieux respecter les exigences réglementaires. Envisagez de revoir votre fonction d’audit interne pour y intégrer un mandat visant à évaluer les secteurs non efficients au sein de votre organisation, qu’il s’agisse notamment, des technologies de l’information, de la conformité, de la finance ou de la sécurité. Les agences de réglementation du secteur du divertissement peuvent s’appuyer sur la fonction d’audit interne d’une organisation, alors pourquoi ne pas accorder plus d’importance à cette fonction dans le cadre de votre programme général de planification stratégique et de saine gouvernance?

3. Gestion des risques

Toutes les organisations doivent penser aux risques, que ce soit au moyen d’une fonction officielle de gestion des risques ou de façon non officielle (comme c’est généralement le cas dans les organisations de plus petite taille). Le « risque » n’est pas qu’un simple mot à la mode. La gestion des risques constitue une méthode qui vous permet de vous concentrer sur les questions qui préoccupent le plus votre organisation. Examinez la possibilité de travailler avec les membres de votre conseil d’administration et de la haute direction afin d’officialiser votre approche en matière de gestion des risques. Les organisations devraient également envisager de mettre les agences de réglementation pertinentes au courant de leurs plans et de leurs réalisations.

Instaurer une culture de bonne gouvernance et l’intégrer au code génétique de votre organisation est un processus fastidieux et souvent long. Cependant, les avantages que vous retirez à la fin en valent vraiment la chandelle. Avant d’officialiser ce processus, nous conseillons à nos clients de commencer par comprendre la structure actuelle de leur organisation et de déterminer les étapes nécessaires pour l’améliorer. Une bonne gouvernance va au-delà du simple slogan et est à même d’améliorer l’efficience et l’efficacité de votre organisation en plus de générer une valeur à long terme pour les actionnaires.

À propos de Richter : Fondé à Montréal en 1926, Richter est un cabinet comptable autorisé qui offre des services de certification, de fiscalité et de gestion de patrimoine, ainsi que des services-conseils financiers dans les domaines de la restructuration organisationnelle et de l’insolvabilité, de l’évaluation et du financement d’entreprises, du soutien en matière de litiges financiers et de la juricomptabilité. Notre engagement envers l’excellence, notre compréhension approfondie des enjeux financiers et nos méthodes pratiques de résolution de problèmes nous ont permis de devenir l’un des plus importants cabinets indépendants d’expertise comptable, de services-conseils organisationnels et de consultation au pays. Richter a des bureaux à Toronto et à Montréal. Vous pouvez nous suivre sur LinkedIn, Facebook et Twitter.