Les investissements socialement responsables – quels en sont les bienfaits?

Septembre 2016

Les investissements socialement responsables – quels en sont les bienfaits? Ils sont considérables! 



Richter est de nouveau commanditaire du Toronto Global Forum qui a lieu cette semaine, à l’hôtel Fairmont Royal York. Dans le cadre de cette commandite, nous organisons un forum de discussion et nous avons pu participer au choix du sujet lié au thème de la journée, soit « l’économie mondiale, les finances, l’innovation ». En tant que cabinet de services-conseils financiers spécialisé en fiscalité, en comptabilité, en gestion du patrimoine et en consultation, restreindre notre choix de sujet à partir d’un thème aussi vaste que diversifié n’a pas été une tâche facile, c’est le moins qu’on puisse dire. Avec tout ce qui se passe dans le monde, nous avons envisagé tenir une séance portant sur les prix de transfert ou sur l’avenir de la comptabilité comme plus qu’un simple service de base. La liste était longue. Toutefois, lorsque nous nous sommes vraiment concentrés sur ce qui importait pour l’avenir de ce secteur, sur les tendances émergentes les plus intéressantes et sur ce qui représentait le mieux les valeurs fondamentales de Richter, le choix a été évident : l’entrepreneuriat social et l’investissement socialement responsable. Ces nouveaux secteurs sont à la fois uniques, pertinents et accessibles à l’ensemble des entreprises et des propriétaires d’entreprises.

Chaque entreprise est en mesure de choisir ce type d’investissement; toutes les entreprises devraient prendre la responsabilité d’adopter un comportement socialement responsable. Il s’agit d’un secteur en pleine croissance et les entreprises traditionnelles, les dirigeants d’entreprises ainsi que les politiciens devraient en prendre note. Souligner cette tendance au Forum a été pour nous un choix facile. C’est ainsi que le sujet « Bringing Impact Investing and Social Entrepreneurship to the Mainstream » (populariser l’investissement socialement responsable et l’entrepreneuriat social) a vu le jour.
En quoi consistent les investissements socialement responsables? Selon le Global Impact Investing Network, il s’agit d’investissements « effectués dans des entreprises, des organisations et des fonds dont le but est de générer une incidence sociale et environnementale ainsi qu’un rendement financier[1] ». Pourquoi? Le secteur des investissements socialement responsables offre aux investisseurs diverses occasions viables de proposer des solutions sociales et environnementales au moyen d’investissements qui génèrent également des rendements financiers[2]. En fait, investir dans ce qui est bon pour l’environnement et nos collectivités est aussi bénéfique pour la réalisation de vos objectifs financiers, dans le cadre de ce type d’investissement. C’est bien là une situation bénéfique pour tous, ce qui expliquerait également pourquoi ce secteur gagne en popularité à l’heure actuelle.

Les investissements socialement responsables vont de pair avec l’innovation sociale. Il s’agit essentiellement de cerner un enjeu et de mettre en œuvre des méthodes innovantes pour y remédier, tout en contribuant à la prospérité économique. Une pratique qui connaît également une croissance phénoménale. Le cabinet spécialisé en recherches, The Monitor Group, a produit en 2009 un rapport qui estimait que les retombées du secteur des investissements socialement responsables pourraient atteindre 500 milliards de dollars américains au cours de la prochaine décennie[3].

Pour leur part, les entreprises à vocation sociale vont au-delà des investissements comme tel et utilisent un modèle d’affaires pour traiter les enjeux sociaux; elles réinvestissent leurs profits ou les profits de la vente de produits afin de remédier à ces enjeux. Toutefois, les entreprises à vocation sociale ne constituent qu’un aspect du spectre de la responsabilité sociale. Nous sommes d’avis que toutes les entreprises ont cette vocation, mais à quel point elles font des choix durables ou se préoccupent de redonner à la collectivité indiquent leur place dans ce spectre. D’un côté, on trouve les entreprises à vocation entièrement sociale qui consacrent presque tous leurs profits à des causes sociales; puis, celles dont la conscience sociale joue un rôle dans le choix de leurs fournisseurs, leur culture ou leurs objectifs de croissance, et, de l’autre côté, les entités à but lucratif qui peuvent simplement concentrer leurs initiatives sociales sur une cause en donnant du temps ou de l’argent, tout en réservant la majeure partie de leurs bénéfices pour les actionnaires ou leur croissance.

Les raisons derrière la popularité croissante de ces deux secteurs sont variées. Nous pouvons attribuer l’intérêt grandissant à la montée des médias sociaux et à l’accès à l’information. Comme le mentionne M. Groisman*, la technologie contribue à mettre les enjeux sociaux en lumière; plus le nombre de personnes au fait d’un problème est élevé, plus les probabilités que quelqu’un se lève et dise « je veux faire quelque chose pour y mettre fin » sont grandes.

Par ailleurs, la génération Y est dans l’ensemble très engagée dans les changements sociaux et elle utilise son pouvoir de consommation pour influencer le comportement des entreprises afin qu’elles s’y intéressent aussi. Un rapport Nielsen révèle que 73 % des représentants de la génération Y sont prêts à payer plus cher pour des produits durables[4]. Une entreprise qui considère quelle importance elle devra accorder ou quel montant elle devra consacrer à faire des choix socialement responsables à l’avenir devrait réellement prendre note de ce fait, surtout que les dépenses de la génération Y représentent déjà environ 1 milliard de dollars des dépenses de consommation aux États-Unis[5]. M. Groisman résume bien la situation : les entreprises ont tout intérêt à se préoccuper de leurs collectivités, car en plus d’améliorer les relations d’affaires à long terme dans ces secteurs, cela prépare également le terrain en vue d’une relation avec les bénéficiaires de l’engagement des entreprises dans leurs collectivités. Il ne faut pas oublier, que ces mêmes collectivités constituent une réserve où l’entreprise ira puiser ses employés et ses clients.

Il est clair que ces secteurs sont de plus en plus au cœur des préoccupations. L’intérêt se manifeste non seulement au niveau des consommateurs, mais également du gouvernement qui investit dans ce type d’entreprise[6]. Et lorsque la population en fait la demande, que le gouvernement apporte son soutien, que la réputation et le chiffre d’affaires d’une entreprise s’en trouvent améliorés et que la collectivité au sens large en profite, que demander de plus?

*Dans le cadre de l’importance que Richter accorde à la responsabilité sociale, nous avons mis sur pied le Programme de l’innovation et de l’entrepreneuriat social de Richter. Ce programme a été élaboré afin d’aider des entreprises à vocation sociale inspirantes à assurer la croissance de leur entreprise. Nous investissons dans ces organisations en leur donnant du temps, de l’expertise, des conseils d’affaires ainsi que nos services, bénévolement. De plus, nous offrons une bourse aux nouveaux étudiants du Collège Marianopolis qui manifestent un réel intérêt envers l’entrepreneuriat (Richter Entrepreneurship Entrance Scolarship). Le récipiendaire de cette année est un incroyable jeune homme doté d’un grand sens de l’initiative qui se nomme Benjamin Groisman. Il a mis sur pied non pas un, mais deux projets révolutionnaires : l’un visant à réduire les cas de textos au volant, l’autre consistant en un médicament pour combattre le cancer du sein. Nous tenons à remercier M. Groisman d’avoir pris le temps de participer au présent article.

*Comme c’est le cas pour tous les investissements, il y a des risques associés à ces types de choix et d’engagements financiers. Richter n’appuie ni n’encourage aucun type d’investissement. Ces décisions doivent être évaluées avec soin et sur une base individuelle en fonction de la situation financière et de l’appétence au risque de chacun.

À propos de Richter : Fondé à Montréal en 1926, Richter est un cabinet comptable autorisé qui offre des services de certification, de fiscalité et de gestion de patrimoine, ainsi que des services-conseils financiers dans les domaines de la restructuration organisationnelle et de l’insolvabilité, de l’évaluation et du financement d’entreprises, du soutien en matière de litiges financiers et de la juricomptabilité. Notre engagement envers l’excellence, notre compréhension approfondie des enjeux financiers et nos méthodes pratiques de résolution de problèmes nous ont permis de devenir l’un des plus importants cabinets indépendants d’expertise comptable, de services-conseils organisationnels et de consultation au pays. Richter a des bureaux à Toronto et à Montréal. Vous pouvez nous suivre sur LinkedIn, Facebook et Twitter.