Ville intelligente : sous les promesses, les risques.

Par Sophie Caudiu, CPA, CGA, Directrice principale, Groupe Entreprise et Laurent Carlier, ASC, CRMA, CISA, CISSP, CRP

Cet article a été publié dans Action Canada-France.

Les villes intelligentes promettent des bénéfices substantiels à la population : amélioration de l’efficacité énergétique, gestion intelligente des flux de circulation, transparence et participation citoyenne accrues, etc. Mais leur développement entraîne également des risques importants, qu’il ne faut pas sous-estimer. Laurent Carlier, premier directeur, Services-conseils en risques, performance et technologie chez Richter, nous présente ces dangers.

Des objets connectés et vulnérables

Les incidents de sécurité sont les premiers à guetter les villes intelligentes. Augmenter de façon importante la circulation de l’information et les liens entre différents systèmes informatiques entraîne une amplification importante des cybermenaces. De plus, elles reposent sur l’utilisation conjointe d’applications mobiles et d’objets connectés, notamment des capteurs permettant de recueillir une multitude d’informations.

On sait que les objets connectés comportent souvent des failles importantes de sécurité. Le piratage à distance de véhicules de Chrysler, de GM et de Tesla a attiré beaucoup d’attention en 2015 et ne représente que la pointe de l’iceberg des risques auxquels nous expose l’Internet des objets. Imaginez les résultats du piratage du réseau de feux de circulation d’une municipalité entière!

Des partenaires pas toujours fiables 

Le modèle d’affaires que les villes intelligentes mettent en place est basé sur la multiplication de partenariats avec des entreprises du secteur des nouvelles technologies, qui mettent au point de nouvelles applications. Chaque municipalité cherche ainsi non seulement à améliorer la vie de ses citoyens, mais également à devenir un incubateur technologique en encourageant les entrepreneurs locaux.

Malheureusement, ces entreprises n’ont pas toujours atteint leur pleine maturité. Pourtant, elles peuvent avoir en leur possession des données critiques de citoyens et d’entreprises. Comment s’assurer que ces données sont gérées de façon sécuritaire? Des processus de contrôle diligent rigoureux doivent être en place pour protéger l’information confiée aux partenaires. En dernière analyse, chaque ville doit considérer qu’il est de sa responsabilité d’assurer la gouvernance de la sécurité.

Les risques de flop

Le risque qui a tendance à être le plus négligé est également le plus évident : la possibilité que les applications implantées ne fonctionnent pas, ou fonctionnent mal. L’incapacité à livrer les services promis ou des défaillances des nouveaux systèmes peuvent causer des pertes économiques importantes pour les citoyens comme pour les entreprises. 

Montréal a vécu une telle situation à l’hiver 2014-2015 avec l’application Info Neige, dont l’objectif est d’informer en temps réel les citoyens sur l’avancée des travaux de déneigement des rues et les prévenir lorsqu’ils doivent déplacer leur véhicule. Des erreurs humaines ont entraîné d’importants problèmes, puisque les informations disponibles ne reflétaient pas la réalité des opérations. Ainsi, plusieurs citoyens qui se sont fiés à l’application ont reçu des contraventions.

En France, c’est l’application Paris Taxi qui s’est retrouvée sous les projecteurs pour de mauvaises raisons en février dernier. Lancée en 2014, cette application devait remplacer le système de bornes téléphoniques en place dans la capitale et faciliter la prise en charge de clients par les taxis. Or, l’application fonctionne très mal, minée notamment par l’inefficacité de son système de géolocalisation. Les problèmes sont si importants que la ville de Paris a dû réinstaller en urgence une quinzaine de bornes téléphoniques et prévoit en redéployer encore davantage en attendant que l’application soit fonctionnelle.

Se développer malgré les risques

La ville devient indéniablement de plus en plus numérique et connectée, avec de nouveaux services, mais aussi de nouvelles contraintes et des risques clairement identifiés. Il est de la responsabilité des municipalités et des gouvernements de bien gérer ces nouveaux risques avec l’aide d’experts reconnus dès la phase de conception pour anticiper et résoudre les enjeux de façons efficace et efficiente.

Pour en apprendre davantage : Internet des objets : une révolution risquée

Inscrivez-vous à nos publications

À propos de Richter : Fondé à Montréal en 1926, Richter est un cabinet comptable autorisé qui offre des services de certification, de fiscalité et de gestion de patrimoine, ainsi que des services-conseils financiers dans les domaines de la restructuration organisationnelle et de l’insolvabilité, de l’évaluation et du financement d’entreprises, du soutien en matière de litiges financiers et de la juricomptabilité. Notre engagement envers l’excellence, notre compréhension approfondie des enjeux financiers et nos méthodes pratiques de résolution de problèmes nous ont permis de devenir l’un des plus importants cabinets indépendants d’expertise comptable, de services-conseils organisationnels et de consultation au pays. Richter a des bureaux à Toronto et à Montréal. Vous pouvez nous suivre sur LinkedIn, Facebook ou Twitter.

Experts