L’entrepreneuriat social : une tendance qui n’est pas près de fléchir!

Septembre 2016

Par Sophie Caudiu, CPA auditrice, CGA, directrice principale, Groupe Entreprise

L’entrepreneuriat social a le vent dans les voiles! Signe qui ne trompe pas : le prestigieux magazine Forbes publie depuis 2012 un palmarès Top 30 under 30 des entrepreneurs sociaux. De plus en plus d’acteurs économiques se tournent vers ces générateurs d’innovation, et les initiatives pour les soutenir dans leurs activités se multiplient, au Québec comme en France.





Créateurs de valeur sociale
Qu’est-ce exactement que l’entrepreneuriat social? Apparu dans les années 1990, ce type d’entrepreneuriat englobe les différentes initiatives économiques qui cherchent à avoir une incidence sociale ou environnementale. C’est donc la finalité recherchée qui le distingue de l’entrepreneuriat traditionnel. Alors que l’entrepreneur traditionnel cherche à créer de la valeur sous forme de profits, l’entrepreneur social essaie de provoquer des changements dont bénéficiera l’ensemble de la société. Ainsi, même si certaines entreprises sociales génèrent elles aussi des profits, leur objectif principal reste toujours la création de bénéfices sociaux.

Des entrepreneurs sociaux qui voient grand
Une autre caractéristique que partagent plusieurs entrepreneurs sociaux est leur volonté de s’attaquer à des problèmes planétaires. C’est le cas de cinq étudiants de l’Université McGill qui ont fondé le groupe alimentaire Aspire, première entreprise à bénéficier du Programme de l’innovation et de l’entrepreneuriat social de Richter. Nous les accompagnons ainsi dans l’atteinte de leur objectif : combattre la malnutrition dans le monde en développant l’élevage d’insectes à des fins de consommation. Aspire a déjà créé trois fermes d’élevage d’insectes, aux États-Unis, au Mexique et au Ghana.

En France
En France, l’entrepreneuriat social fait l’objet d’un intérêt soutenu. En avril 2015 a eu lieu à Paris la quatrième édition du Forum Impact2, qui vise à mettre en relation des financeurs de projets solidaires et des entrepreneurs sociaux. L’événement était organisé par le Comptoir de l’Innovation, qui gère près de 30 millions d’euros en investissements dans une centaine d’entreprises sociales.

Au Québec
Des initiatives pour soutenir l’entrepreneuriat social émergent également au Québec. Inauguré à l’automne 2015, le Salon 1861 est un lieu de travail et de rencontre qui permet aux entrepreneurs sociaux d’échanger entre eux et avec d’autres acteurs de la société.

Le MaRS Centre for Impact Investing a également tenu sa première activité au Québec : Impact8 Québec, qui fournit de l’accompagnement et du mentorat à huit entreprises sociales en plein essor. Pendant les huit semaines que dure le programme, ces entreprises sont épaulées par des professionnels provenant d’horizons différents, jusqu’à la grande journée de rencontres et de réseautage pendant laquelle ils présentent leur projet à d’éventuels investisseurs. 

Ce n’est qu’un début…
Il n’y a aucun doute que l’entrepreneuriat social est une tendance de fond dans notre société. La jeune génération est plus consciente que les précédentes des problèmes environnementaux et sociaux qui touchent la planète et plus résolue que jamais à les combattre. Plusieurs universités ont voulu répondre à l’appétit de la nouvelle génération pour l’entrepreneuriat social. La Duke University, la Kellogg School of Management, la Harvard School of Management et l’Université McGill ne sont que quelques-unes des institutions qui offrent aujourd’hui des formations dédiées aux futurs entrepreneurs sociaux. Plus décidés et mieux formés que jamais, il est certain qu’ils sauront nous surprendre dans les prochaines années!

Cet article a été publié dans Action Canada-France.

Pour en apprendre davantage : Marier l’entrepreneuriat social et la promotion immobilière socialement responsable

Inscrivez-vous à nos publications

À propos de Richter : Fondé à Montréal en 1926, Richter est un cabinet comptable autorisé qui offre des services de certification, de fiscalité et de gestion de patrimoine, ainsi que des services-conseils financiers dans les domaines de la restructuration organisationnelle et de l’insolvabilité, de l’évaluation et du financement d’entreprises, du soutien en matière de litiges financiers et de la juricomptabilité. Notre engagement envers l’excellence, notre compréhension approfondie des enjeux financiers et nos méthodes pratiques de résolution de problèmes nous ont permis de devenir l’un des plus importants cabinets indépendants d’expertise comptable, de services-conseils organisationnels et de consultation au pays. Richter a des bureaux à Toronto et à Montréal. Vous pouvez nous suivre sur LinkedIn, Facebook ou Twitter.

Experts