Compilation de Richter sur les prévisions des banques relativement aux taux de change et aux taux d’intérêt

mars 2016

Cliquez ici afin de recevoir cette publication sur une base mensuelle.

Le huard et le prix du pétrole reprennent de la vigueur

C’est sous le thème de la volatilité que les marchés des devises et des produits de base ont évolué, comme en témoignent les variations récentes des évaluations boursières. Le 11 mars dernier, le huard s’est négocié à environ 76,0 ¢ US/CAD, une hausse marquée de plus de 14 % par rapport au billet vert depuis le plancher atteint il y a moins de deux mois, le 18 janvier, lorsqu’il est passé sous la barre des 69,0 ¢ US/CAD. Au cours de cette même période, le prix du pétrole brut WTI a bondi de plus de 35 % pour atteindre 39 USD le baril, ce qui illustre encore une fois le lien entre la valeur du huard et les prix de l’énergie.

Malgré la volatilité, un consensus se dégage des prévisions des banques : le huard devrait se négocier à la valeur actuelle ou à une valeur supérieure au cours de 2017. La RBC est la plus optimiste avec 80,0 ¢ US/CAD, et aucune banque sondée ne prévoit une valeur inférieure à 75,0 ¢ US/CAD. Il est à noter que plusieurs banques ont publié leurs prévisions avant la récente envolée du dollar canadien. Le mois prochain, il sera donc intéressant de surveiller si les banques ajusteront leurs prévisions si la tendance actuelle se maintient.

L’incertitude croissante creuse l’écart entre les prévisions

Les valeurs récentes de la paire de devises EUR/CAD sont en dents de scie, caractérisées par des hauts et des bas fréquents au cours de la dernière année. La volatilité bien connue des marchés des produits de base et les mesures difficiles à prévoir de la Banque centrale européenne (BCE) ont sans aucun doute nourri cette incertitude. En fait, le 10 mars, la BCE a une fois de plus créé la surprise sur les marchés des capitaux en prenant des mesures pour relancer l’économie, dont la réduction à zéro de son principal taux directeur dans toute la zone euro, tout en s’engageant à élargir son programme d’assouplissement quantitatif à compter du mois d’avril. La valeur future de cette paire de devises demeure difficile à anticiper, si l’on se fie aux prévisions variées des banques sondées. La fourchette des prévisions oscille entre 62,5 et 75,5 ¢ EUR/CAD, et celles de la TD et de la RBC se situent respectivement aux extrémités inférieure et supérieure.



Statu quo de la Banque du Canada et hausse prévue de la Réserve fédérale américaine

Le 9 mars, la Banque du Canada a annoncé qu’elle maintiendrait son taux du financement à un jour à 0,5 %, ce qui correspond aux prévisions affichées par les banques sondées pour le premier trimestre de 2016. Dans sa déclaration, la Banque du Canada indiquait que les capacités excédentaires notables présentes dans l’économie canadienne continueraient de modérer l’inflation et que les investissements des entreprises demeurent faibles dans leur ensemble, ce qui tempère toutes les attentes à l’égard de hausses de taux imminentes. Les banques sondées ne prévoient pas d’augmentation du taux de financement en 2016, alors que BMO réitère, quant à elle, qu’une autre baisse du taux du financement à un jour est à prévoir au cours du prochain trimestre. BMO est aussi la seule banque sondée à prévoir la mise en place d’autres mesures de stimulation en 2016. Par ailleurs, aux États-Unis, il y a consensus quant à la hausse du taux des fonds fédéraux au cours de 2016 et de 2017.



Augmentation du taux de rendement des obligations d’État à 2 ans à un rythme plus lent

Plusieurs banques canadiennes ont revu leurs attentes à la baisse concernant le taux de rendement des obligations d’État à 2 ans au cours de 2016 et de 2017. La Banque CIBC a notamment ramené à 1,2 % ses prévisions pour la fin de l’année 2017, comparativement à des prévisions de 1,35 % en février. Aux États-Unis, la RBC et la Banque Scotia prévoient que le taux de rendement des obligations d’État à 2 ans pourrait presque tripler au cours de 2017, étant donné que l’économie américaine continue de générer une forte croissance du PIB.



Hausse prévue du taux de rendement des obligations d’État à 10 ans, avec la RBC toujours en haut de la fourchette

Le taux de rendement des obligations d’État à 10 ans devrait rebondir au Canada et aux États-Unis d’ici la fin du premier trimestre de 2016 et augmenter davantage au cours de 2017. La RBC continue de prévoir les hausses les plus importantes et s’attend à ce que le taux de rendement au Canada et aux États-Unis passe respectivement à 3,05 % et à 3,40 % d’ici la fin de 2017.



Hausse prévue du taux de rendement des obligations d’État à 30 ans au Canada et aux États-Unis

Les banques sondées s’entendent pour dire que le taux des obligations à très long terme augmentera progressivement au cours des deux prochaines années, ce qui est conforme aux prévisions mensuelles précédentes. Cependant, contrairement au mois dernier, la moitié des banques ont revu à la baisse leurs prévisions jusqu’à la fin de 2016 en ce qui concerne le Canada et les États-Unis. Par exemple, dans une publication récente, la TD indiquait qu’en raison de l’incertitude économique mondiale et de celle qui plane sur les marchés des capitaux on s’attend à des taux d’intérêt plus faibles que ce qui était prévu.



À propos de nous


Richter, qui a été fondé à Montréal en 1926, est un cabinet comptable autorisé qui offre des services de certification, de fiscalité et de gestion de patrimoine, ainsi que des services-conseils financiers dans les domaines de la restructuration organisationnelle et de l’insolvabilité, de l’évaluation et du financement d’entreprises, du soutien en matière de litiges financiers, des contrôles internes et de la gestion des risques ainsi que de la juricomptabilité.

Notre engagement envers l’excellence, notre compréhension approfondie des enjeux financiers et nos méthodes pratiques de résolution de problèmes nous ont permis de devenir l’un des plus importants cabinets indépendants d’expertise comptable, de services-conseils organisationnels et de consultation au pays. Richter a des bureaux à Toronto et à Montréal.

Experts