Attestations par le chef de la direction et le chef des finances

Un processus continu à l’avant-garde de la conformité.

On a souvent l’impression que les obligations relatives aux attestations par le chef de la direction et le chef des finances entraînent des coûts importants et n’ont pas une grande valeur. Cependant, la conformité à ces obligations est en voie de devenir pratique courante au sein des sociétés tant ouvertes que fermées, ainsi que des sociétés qui sont sur le point d’être cotées en Bourse, des organismes sans but lucratif et des sociétés d’État, car ce processus a donné lieu à une information financière plus fiable et à une gouvernance améliorée.

Des responsabilités strictes ont été imposées à la direction de sociétés cotées, qui doit assumer la responsabilité de la conception et de l’efficacité du fonctionnement des contrôles et procédures de communication de l’information, ainsi que des contrôles internes à l’égard de l’information financière. Cela comprend l’évaluation et les tests des contrôles, la tenue d’une documentation adéquate et, dans certains cas, la présentation d’une évaluation écrite à l’égard de l’efficacité des contrôles internes de la société.

Réalisation de projets en matière de conformité

Les professionnels en gestion des risques de Richter adoptent une stratégie descendante et axée sur les risques pour s’assurer de cibler les risques importants et ainsi réduire les coûts relatifs à la conformité à chaque étape du processus, entre autres :

  • Formation des cadres
  • Gestion de projet
  • Planification et évaluation des risques
  • Évaluation de la conception des contrôles et procédures de communication de l’information et des contrôles internes à l’égard de l’information financière
  • Évaluation de l’efficacité des contrôles et procédures de communication de l’information et des contrôles internes à l’égard de l’information financière
  • Analyse et communication des faiblesses repérées
  • Soutien lors du processus de correction
Surveillance continue

Notre travail ne se limite pas à la documentation du dossier et à l’évaluation initiale des contrôles internes. Il englobe également les étapes suivantes :

  • Tests détaillés des contrôles et procédures de communication de l’information et des contrôles internes à l’égard de l’information financière
  • Rationalisation des contrôles dans le but de réduire les coûts relatifs à la conformité
  • Établissement de processus afin d’identifier les changements (personnel, emplacements, risques, etc.) et d’analyser les incidences sur les contrôles internes à l’égard de l’information financière
  • Formation du personnel des finances et des TI
  • Élaboration d’outils de communication de l’information (p. ex. cartes de pointage) pour informer la haute direction, le comité d’audit et le conseil d’administration en matière de conformité.