Richter > C’est inévitable, alors pourquoi tenez-vous vos enfants à l’écart?

C’est inévitable, alors pourquoi tenez-vous vos enfants à l’écart?

Pouvez-vous présumer que tout ira pour le mieux? Ou devriez-vous plutôt prendre les mesures nécessaires pour que votre passation du flambeau soit réussie?

Techniquement, vous êtes prêt : vous avez établi un plan de transition successoral afin de planifier la distribution de votre patrimoine au fil du temps. Ainsi, quand viendra le temps de transmettre votre patrimoine à la prochaine génération, elle sera prête à l’accepter et à assumer les responsabilités qui l’accompagnent. Par contre, si vous informez dès maintenant vos héritiers de la manière, du montant et du moment de la distribution de votre patrimoine, ceux-ci risquent de sentir que tout leur est dû, de succomber à la paresse ou encore d’avoir une fausse perception de vos valeurs familiales. En présentant votre situation financière de manière transparente à vos enfants, vous pourriez aussi leur enlever le goût de se lancer pour laisser leur propre marque. Si vous investissez le temps et l’argent nécessaires pour concevoir dès maintenant un plan successoral bien pensé, vous vous assurez que votre héritage financier aura des répercussions positives après votre décès, n’est-ce pas?

Faux.

Une recherche menée auprès de plus de 2 500 familles aux États-Unis[1] a permis de constater que 70 % des transitions successorales à la prochaine génération échouent – en raison d’un litige successoral, d’une rupture au sein de l’unité familiale, de l’épuisement du capital ou d’une perte de confiance ou de qualité de vie, selon les héritiers. Quelle est la principale cause de ces échecs? La perte de confiance et le manque de communication entre les générations ont été cités dans 60 % des cas, alors que le manque de préparation des héritiers a été mentionné par 25 % des répondants. Il est intéressant de noter que les questions techniques, comme la planification fiscale, la documentation adéquate ou la mauvaise structure n’ont été citées que dans 5 % des transitions successorales ratées. En d’autres mots, malgré une excellente préparation du point de vue technique à l’aide de conseillers familiaux (sans contredit à un coût élevé), le manque de communication au sein de la famille ainsi que la mauvaise préparation de la nouvelle génération sont les facteurs prépondérants des échecs dans les transitions successorales.

Ironiquement, une grande partie des chefs d’entreprises familiales sont d’avis qu’aborder la question avec la prochaine génération avant qu’elle ne soit « prête » représente un grand risque et pourrait atténuer les répercussions positives de leur patrimoine financier sur leurs héritiers. Comment les héritiers peuvent-ils être prêts s’ils sont tenus dans l’ignorance? Et comment peut-on renforcer la confiance au sein d’une famille lorsqu’un des principaux enjeux auxquels elle sera confrontée n’est pas abordé entre ses membres?

« 70 % des transitions successorales à la prochaine génération échouent »

Qu’est-ce qu’une transition réussie?

Pour la plupart des familles, une transition successorale réussie se caractérise par le maintien de l’unité familiale, une solide estime de soi individuelle et collective et un patrimoine financier ou d’affaires qui continue de procurer des occasions et du confort aux générations futures. Généralement, le ciment qui unit tous ces éléments est une vision familiale commune, ou un ensemble de valeurs convenu unilatéralement, qui encadre les interactions et la prise de décisions au sein de la famille. Selon les familles qui ont évité les pièges d’une mauvaise transition successorale, s’entendre sur une vision collective permet d’établir des assises solides fondées sur la confiance et la communication – des éléments essentiels pour que l’unité familiale soit maintenue tout au long des transitions difficiles du point de vue émotionnel et préservée dans un avenir lointain.

Des valeurs familiales convenues doivent, comme leur nom l’indique, être définies et adoptées collectivement. Des valeurs imposées de manière unilatérale par la génération précédente n’apporteront qu’un sentiment d’aliénation au sein de la famille. Tous les membres de la famille doivent pouvoir présenter leur point de vue et participer aux discussions, ce qui permettra d’arriver à un consensus et de bâtir des assises plus solides pour la prise de décisions collectives dans l’avenir.

Formation en milieu de travail

Faire participer les héritiers tôt dans la gestion des actifs financiers de la famille les aidera à acquérir les compétences techniques dont ils auront besoin par la suite. Comprendre de quelle manière les actifs de la famille sont structurés, comment les portefeuilles de capital financier sont gérés (et pourquoi), qui sont les principaux conseillers : toutes ces connaissances ouvrent la voie à la continuité. Interagir avec des conseillers techniques peut également aider les héritiers à acquérir des connaissances et de la confiance.

Bien que l’une des principales raisons pour faire participer la prochaine génération est de lui faire acquérir une expertise technique, leur participation permet également d’établir un cadre de confiance et de mettre en place un processus collectif de prise de décisions – deux facteurs de réussite essentiels pour l’avenir. Si la fratrie peut acquérir ces compétences et adopter une vision collective dès maintenant, meilleures seront les probabilités qu’elle continuera de travailler étroitement dans l’avenir.

« Des valeurs familiales convenues doivent, comme leur nom l’indique, être définies et adoptées collectivement »

Soutien de la famille

La planification successorale devrait notamment prévoir de faire participer la prochaine génération aux discussions, et ce, dès maintenant. En excluant les enfants de la conversation, vous risquez de leur faire comprendre que vous n’avez pas confiance en leur capacité de comprendre l’ensemble de vos affaires ou d’assumer des responsabilités financières.

Heureusement, plusieurs solutions de soutien s’offrent aux familles afin de les aider à surmonter les défis complexes que représente une stratégie d’entreprise familiale. Les conseillers familiaux offrent une expertise variée afin de guider la famille dans son introspection, de fournir un cadre de résolution de conflits et de faire en sorte que tous les membres de la famille soient mobilisés et responsabilisés.

En fin de compte, investir aujourd’hui dans votre famille améliorera les probabilités que votre héritage constitue un facteur positif dans l’avenir.

Liste de certification de la transition du patrimoine

Créée par l’Institute for Preparing Heirs, la Liste de certification de la transition du patrimoine[2] mesure les chances de réussite de votre transition successorale comparativement à celle de familles qui ont réussi de telles transitions par le passé.

Des réponses affirmatives à au moins sept questions laissent croire à une probabilité élevée de réussite; moins de trois réponses affirmatives permettent de déceler les situations où la transition successorale peut échouer et occasionner notamment des conflits entre les membres de la famille ou l’épuisement du patrimoine.

  • Notre famille a défini un énoncé de mission qui décrit l’objectif général de notre patrimoine.
  • Toute notre famille participe aux décisions les plus importantes, notamment la définition de la mission pour notre patrimoine.
  • Tous les héritiers de la famille peuvent participer à la gestion des actifs de la famille.
  • Les héritiers comprennent leurs rôles futurs, les acceptent et ont hâte de les exécuter.
  • Les héritiers ont consulté les plans et les documents successoraux de la famille.
  • Nos testaments et autres documents prévoient une distribution des actifs selon l’état de préparation et non l’âge des héritiers.
  • La mission de notre famille prévoit la mise en place de mesures incitatives et d’occasions pour nos héritiers.
  • Les plus jeunes héritiers sont encouragés à participer aux décisions de la famille relatives à la philanthropie.
  • Selon notre famille, l’unité est aussi importante que la solidité financière.
  • Les membres de notre famille communiquent bien entre eux et se rencontrent régulièrement afin de discuter de tout problème ou changement.

En discutant des énoncés précédents et en favorisant des échanges constructifs entre les membres de votre famille, vous veillez à la préparation de vos héritiers et à la stabilité de votre patrimoine dans l’avenir, ainsi que la réussite future de votre famille.

 

[1] The Williams Group, « Bridging The Generations: What Families need to know before transferring wealth to heirs », janvier 2016.

[2] WILLIAMS, Roy et Vic Preisser, « Preparing Heirs: Five Steps to a Successful Transition of Family Wealth and Values », p. 57, 2004.

 

Solutions sur mesure