Richter > Énoncés de mission pour les familles

Énoncés de mission pour les familles

Un geste qui tient réellement compte de l’importance de la planification successorale

Pour les particuliers très bien nantis, la préservation et le transfert du patrimoine d’une génération à l’autre sont un fardeau de plus en plus risqué et complexe. Et il est encore plus ardu de mobiliser les membres de la famille. Il est toutefois possible de trouver une solution à ces enjeux à l’aide d’une vision à long terme.

Projetez-vous dans les 50 ou 100 prochaines années : quel héritage aimeriez-vous laisser à votre famille? Vous aimeriez sans doute avoir accru le capital familial, mais cette croissance a-t-elle favorisé l’harmonie au sein de la famille ainsi que le bonheur, la santé et l’épanouissement personnel de chacun de ses membres? Pour assurer une communication ouverte et efficace, les membres de la famille doivent se faire confiance. Par ailleurs, ils doivent comprendre qu’ils ont tous voix au chapitre pour se prononcer sur ce qui est important. La définition de la mission ou des valeurs de la famille peut contribuer à créer cette atmosphère de confiance et de respect.

En gros, on ne doit pas s’attendre à ce que le capital financier de la famille fructifie sans que l’on s’occupe en même temps du capital social, spirituel et intellectuel de la cellule familiale. La combinaison de ces facettes permet de jeter des bases solides pour assurer l’héritage à long terme de la famille.

Les valeurs qui sont un gage d’avenir assuré, harmonieux et dynamique sont les mêmes qui contribuent à la constitution du patrimoine d’une famille. Mais un tel résultat n’arrive pas par hasard. La famille doit se doter d’un plan qui établit des objectifs et une structure pour les atteindre, ainsi que des principes à respecter pour mettre le plan en pratique.

Au sein d’un bureau familial, ce plan est mieux connu sous le nom d’énoncé de mission ou de valeurs, ou encore de charte familiale. Un tel énoncé vise à orienter le travail des professionnels en placement, des conseillers juridiques, des spécialistes en gestion du patrimoine, des fiscalistes et d’autres professionnels afin qu’ils arriment leurs stratégies, leurs plans ou leurs programmes en vue de favoriser la croissance des actifs et de préserver le patrimoine pour les générations futures. Comme cette étape est à la fois importante et stratégique, les conseillers recommandent souvent à leurs clients de commencer par réunir les membres de leur famille pour envisager de créer un énoncé de mission.

Un énoncé conçu adéquatement met l’accent sur le patrimoine familial comme objectif d’affaires constant et non comme un sujet de discussion lors d’un souper de famille. C’est pourquoi il est crucial de mobiliser tous les membres de la famille pour le mettre en place. Pour certains, l’énoncé officialise le transfert du patrimoine ou établit des normes en matière d’emploi au sein de l’entreprise familiale, alors que pour d’autres, l’énoncé donne l’occasion de mobiliser et de sensibiliser les membres de la famille qui ne participaient pas à la planification financière ou qui ne prenaient aucune décision.

Selon le vice-président du Bureau familial Richter, Gregory Moore, « les conversations à ce sujet finissent en une discussion de famille sur ce que signifie le patrimoine. À quoi sert-il? Comment déterminer les valeurs associées au patrimoine constitué et comment transmettre ces valeurs à la prochaine génération de manière constructive? Ou encore comment pouvons-nous appuyer nos enfants pour qu’ils s’accomplissent et développent leur estime de soi? Normalement, lorsque nous commençons à travailler avec une nouvelle famille, ces questions font partie intégrante de notre processus visant à mieux connaître le client, car elles orientent les nombreux aspects techniques à mettre en place pour gérer le patrimoine familial. »

Tout au long de ce processus, la vision et les valeurs sont au cœur des rencontres familiales, qui ont lieu habituellement tous les trimestres. Nous réunissons les membres de la famille pendant quatre à cinq heures pour les informer des résultats d’analyse comparative ou de points techniques sur la planification successorale, les stratégies de placement et la gouvernance, soit des éléments cruciaux pour la planification de la relève. Même si ces discussions portent sur des sujets qui peuvent être complexes, elles permettent d’établir un cadre clair en fonction des valeurs familiales pour que les membres de la famille prennent des décisions éclairées.

Un énoncé de mission contribue à déterminer les responsabilités de chaque membre de la famille (parents, fratrie, petits-enfants et belle-famille) par rapport à la planification financière à long terme, et ce, dans le but d’atteindre les objectifs communs. En établissant des normes de gouvernance efficaces – ou des règles pour la prise de décisions qui concernent tous les membres de la famille – la famille s’assure d’une plus grande transparence, diminue le risque de conflits et peut s’adapter selon l’évolution de la situation.

M. Moore mentionne également que ces conversations complexes entre les membres de la famille, toutes générations confondues, donnent aux conseillers un aperçu de l’historique et du contexte familial. Ils peuvent ainsi, au besoin, aider les familles à prendre des décisions difficiles concernant le patrimoine, l’entreprise ou des aspects personnels.

L’énoncé de mission ne signifie pas la fin de la participation de la famille, mais plutôt le commencement : la famille peut aller de l’avant, avec tous ses membres réunis, pour affronter les aléas financiers et de la vie.

Un énoncé de mission pour la famille efficace doit atteindre les buts suivants :

  • il doit contribuer à souder les valeurs de la famille et donner du contexte pour la planification et la prise de décisions;
  • il doit inciter les membres de la famille et leurs héritiers à constituer leur propre capital intellectuel et social et doit indiquer comment le capital financier sera utilisé en vue d’atteindre ces objectifs;
  • il doit donner des directives claires aux conseillers externes sur la planification et la structure de la succession, la résolution de litiges et la planification de la relève;
  • il doit être établi par tous les membres de la famille pour que tous y adhèrent et s’engagent à le respecter;
  • il doit inciter les héritiers à atteindre leur plein potentiel et leur en donner l’occasion, que ce soit au sein de l’entreprise familiale ou non;
  • il doit venir appuyer le processus de gouvernance propre à la famille pour assurer une communication ouverte, le respect et l’harmonie.

Roy Williams et Vic Preisser, conseillers américains en gestion du patrimoine et familiale, se sont rendu compte que 70 % des transferts de patrimoine familial se soldaient par un échec. Ils ont étudié plus de 3 000 cas et ont répertorié les éléments les plus courants qui nuisent au succès de ces transferts :

mission pour les familles

 

Source : Williams and Preisser, « Preparing Heirs », 2010

63 : pourcentage des bureaux familiaux avec des énoncés de mission en 2017

 

mission pour les familles

mission pour les familles

mission pour les familles

Source : UBS et Campden Research, 2018

 

Danny Ritter, associé du Bureau familial Richter, aborde la manière dont un bureau familial peut aider les clients à mobiliser les membres de leur famille pour qu’ils prennent part à la fructification et à la préservation du patrimoine :

Par quoi un client peut-il commencer pour mobiliser les autres membres de la famille?

J’ai souvent l’impression que les clients sont soulagés de dévoiler au grand jour des renseignements sur le patrimoine familial et de constater qu’un partenaire les comprend et est apte à gérer le vaste éventail de décisions qui doivent être prises. Un bureau familial permet d’assurer la relève si jamais quelque chose arrivait à ce membre prépondérant de la famille, contribue à la transmission des valeurs à la prochaine génération et donne des conseils sur l’information qui doit être transmise à cette génération.

Comment un conseiller s’y prend-il pour répondre aux besoins de la famille?

Le rôle d’un conseiller n’est pas nécessairement de représenter le parent ou les enfants, mais bien de représenter la cellule familiale et de tenir compte des priorités de tous ses membres. Il importe que la famille sache que le bureau familial est un partenaire qui est au courant des aspects financiers et autres et qui comprend le contexte familial. En intégrant ces connaissances, le conseiller est en mesure de mieux guider la famille pour qu’elle prenne des décisions éclairées.

 

Solutions sur mesure