Richter > Interviews > Institut des auditeurs internes (IAI Montréal)
Yves Nadeau, Associé

Institut des auditeurs internes (IAI Montréal)

Yves, membre du conseil d’administration et président du comité de gouvernance depuis 2009.

1- Quelle est la mission de l’Institut des auditeurs internes (IAI)?

L’Institut des auditeurs internes (IAI) est une association professionnelle internationale ayant son siège en Floride, aux États-Unis. L’IAI est la voix mondiale, l’autorité reconnue, un chef de file respecté, le principal porte-parole et le premier vulgarisateur de la profession d’auditeur interne. De manière générale, ses membres travaillent dans les domaines de l’audit interne, de la gestion des risques, de la gouvernance, du contrôle interne, de l’audit de la technologie de l’information, de l’éducation et de la sécurité.

À l’échelle mondiale, l’IAI compte plus de 185 000 membres. En Amérique du Nord, l’IAI compte de 160 sections régionales qui desservent plus de 70 000 membres aux États-Unis, au Canada, dans les Caraïbes, aux Bermudes, au Guyana, ainsi qu’à Trinité-et-Tobago.

L’IAI a pour mission d’assurer un leadership dynamique pour la profession d’auditeur interne à l’échelle mondiale. À cette fin, l’Institut veille notamment à défendre et promouvoir la valeur que les professionnels de l’audit interne apportent à leur organisation.

2- Comment avez-vous commencé à vous engager auprès d’IAI Montréal? Quel a été l’événement déclencheur de votre participation?

Nos initiatives dans le domaine de l’audit interne ont attiré l’attention d’autres personnes du domaine, qui pensaient que ma contribution au conseil serait utile. Après de nombreuses années au Conseil, on m’a aussi demandé de présider le comité de gouvernance.

3- Au printemps dernier, Richter a lancé le tout premier concours Richter AInnovation, que vous avez dirigé aux côtés de l’associé Massimo Cecere. Qu’est-ce qui vous a incité à lancer un concours comme celui-ci, centré sur l’innovation?

Pendant de nombreuses années, nous avons été reconnus comme des leaders d’opinion en matière d’audit interne, particulièrement en raison de notre empreinte et de notre programme de tables rondes. Je peux affirmer sans prétention que le marché a maintenant les yeux rivés sur nous en ce qui concerne les nouvelles idées, l’innovation et la créativité. Le concours Richter AInnovation est unique — rien dans le marché ne lui ressemble pour l’instant.

Ayant remarqué que l’audit interne est essentiellement centré sur le chef de l’audit interne, nous avons voulu déplacer le centre d’attention vers les membres de l’équipe. Nous avons également remarqué un manque général d’innovation dans le domaine de l’audit interne. En lançant le concours, nous réglons ces deux problèmes. Nous nous sommes tournés vers divers organismes, des équipes ont été formées et des idées novatrices ont été lancées. Chaque équipe devait se faire parrainer par son chef de l’audit interne. Ensuite, un jury indépendant a évalué les projets reçus. Enfin, nous avons annoncé l’équipe gagnante lors d’un cocktail le 30 mai 2018.

4- Pourquoi le soutien et la promotion de la profession d’auditeur interne dans le marché ont-ils autant d’importance pour vous?

Comme je l’ai dit, nous voulons continuer d’être des chefs de file dans ce domaine de notre pratique, et nous assurer que la profession d’auditeur interne progresse également.

5- Parlez-nous des événements qui auront bientôt lieu à l’IAI.

La Conférence nationale 2018 d’IAI Canada aura lieu à Montréal en octobre. Nous attendons plus de 600 participants! Ce parcours éducatif sera riche en enseignements pour les auditeurs internes, à tous les échelons et de toutes les industries. Le thème de la Conférence est : « L’auditeur agile dans une ère de perturbation ».

Je prendrai la parole dans le cadre de la conférence, le 2 octobre. J’ai intitulé mon exposé « L’innovation et l’audit interne ».