Richter > Parlons culture : Nouvelles idées, nouvelles perspectives (Tristen Tamblyn)
L’expérience du travail #àlafaçonRichter de nos stagiaires d’été

Parlons culture : Nouvelles idées, nouvelles perspectives (Tristen Tamblyn)

Habituellement, notre directrice des RH, Paula Fernandes, s’entretient chaque mois avec un associé de Richter pour découvrir comment les dirigeants trouvent l’équilibre et la concentration nécessaires pour occuper un emploi exigeant, et quelles sont les compétences non techniques qui contribuent à leur succès.

Toutefois… nous changeons la formule pour l’été. Au cours des prochaines semaines, Paula s’entretiendra avec nos stagiaires d’été, afin d’en apprendre davantage sur leur expérience chez Richter et leur vie professionnelle en tout début de carrière.

Ce numéro met en vedette Tristen Tamblyn, stagiaire de la division de l’Audit.

Paula Fernandes (PF) : Vous êtes chez Richter depuis presque un mois, parlez-nous de votre expérience. Sur quoi avez-vous travaillé jusqu’à maintenant?

Tristen Tamblyn (TT) : Mon expérience a été vraiment exceptionnelle jusqu’à présent. J’étais très nerveuse lors de ma première journée, parce que, en fait, c’est mon premier emploi lié directement à mon domaine d’études que je poursuis à Rotman. Cependant, toute ma nervosité s’est volatilisée après quelques heures au bureau. L’équipe m’a accueillie chaleureusement et m’a aidée à m’installer rapidement. À la fin de ma première journée, je sentais que je faisais déjà partie de l’équipe.

J’ai touché à différents aspects du travail, à commencer par les notions de base du logiciel et de Caseware. Depuis, j’ai participé à plusieurs audits et avis au lecteur pour divers clients, dont des entreprises du commerce de détail et des sociétés d’investissement. J’ai même pu assister à une prise d’inventaire physique chez un client durant ma troisième semaine, ce que j’ai trouvé très enrichissant. On m’avait décrit ce processus en classe, mais sa description ne lui rendait vraiment pas justice. J’ai également passé une semaine chez un client pour réaliser un audit, ce qui m’a permis d’interagir avec le client, ce à quoi je ne m’attendais pas. Dans l’ensemble, je trouve mon expérience absolument incroyable.

(PF) : Quelles étaient tes attentes à l’égard de cet stage? Est-ce ce que tu pensais être ou es-tu surprise par certains aspects?

TT : Honnêtement, je ne savais pas à quoi m’attendre. Je ne savais pas si je participerais réellement à un véritable audit puisque je suis encore étudiante et que c’est mon premier emploi en comptabilité. Je pensais que j’apprendrais principalement par observation durant une bonne partie du stage. Ceci étant dit, je suis agréablement surprise de la mesure dans laquelle je suis impliquée dans des dossiers de clients et de la formation pratique que j’ai reçue jusqu’à maintenant. Non seulement j’ai amélioré mes compétences en audit, mais également mes compétences de base en comptabilité, d’une manière qui aurait été impossible en classe. Je ne m’attendais certainement pas à interagir aussi fréquemment avec des clients et à travailler aussi souvent chez eux, ce qui m’a énormément aidé à grandir en tant que professionnelle.

« Chez Richer, j’ai immédiatement remarqué l’esprit de collaboration qui règne entre les divisions. »

PF : Quelles compétences souhaites-tu développer d’ici le reste de l’été? (Quelles compétences fonctionnelles ou techniques t’aimerais développer?)

TT : Au cours des prochains mois, je souhaite développer encore mes compétences en audit, approfondir mes connaissances en processus d’impôt des sociétés et apprendre à préparer des feuillets et des formulaires fiscaux. Chez Richter, j’ai immédiatement remarqué l’esprit de collaboration qui règne entre les divisions et je pense qu’acquérir des compétences dans d’autres domaines que l’audit pourrait m’être grandement utile en tant qu’étudiante et aussi en tant que professionnelle.

Une compétence fonctionnelle que je souhaite améliorer durant l’été est la gestion des relations et des communications avec les clients, quelque chose que nous n’apprenons pas dans les livres. J’ai déjà eu de nombreuses occasions d’interagir avec des clients et j’ai hâte d’en avoir d’autres.

(PF) : Qu’est-ce que t’aimes le plus de travailler au cabinet jusqu’à présent?

TT : Jusqu’à maintenant, ce que je préfère de mon travail au cabinet est hors de tout doute mes collègues. Qu’ils soient débutants, premiers directeurs ou associés, je suis toujours à l’aise de leur parler ou de leur demander de l’aide. Ceci ajoute une grande valeur à mon stage d’été, parce que j’apprécie le travail que je fais, mais aussi parce que j’ai hâte de venir travailler tous les jours et de côtoyer des personnes intelligentes et vraiment agréables. Je suis très reconnaissante de la grande variété de tâches et de responsabilités que l’on m’attribue au cabinet. Je sens que j’ajoute réellement de la valeur à l’équipe tout en approfondissant mes connaissances en comptabilité.

« Je sens que j’ajoute réellement de la valeur à l’équipe. »

PF : Quel conseil donnerais-tu à un jeune étudiant à la recherche d’un stage dans un cabinet comme Richter?

TT : Je lui dirais de ne pas avoir peur d’aller de l’avant et de faire du réseautage et des demandes d’emploi, même s’il n’a pas entièrement confiance en ses capacités ou ses chances d’être accepté. Je sais par expérience que de nombreux étudiants ont peur de poser leur candidature à des stages parce qu’ils pensent qu’ils ne possèdent pas encore les compétences nécessaires pour réussir. En fin de compte, une bonne partie des compétences qui feront de vous un employé exceptionnel et un atout pour n’importe quelle équipe ne s’apprend pas en classe, mais plutôt grâce à l’expérience pratique de votre tout premier stage, par exemple.

De plus, de nombreux étudiants croient que le réseautage n’est pas aussi utile qu’on le dit. En réalité, les liens que vous tissez grâce au réseautage ouvrent des portes, mais les compétences fonctionnelles, comme la communication et la création de votre image de marque que vous y acquerrez sont très importantes au bout du compte.

 

la vie

chez Richter

« Famille » est le premier mot qui vient à l’esprit pour décrire l’ambiance de travail chez Richter, un milieu unique réunissant des gens talentueux et dévoués depuis plus de 90 ans. Voyez quelles valeurs guident nos activités au quotidien.

À quoi ressemble

l’ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL

Nous sommes fiers d’être reconnus parmi les meilleurs employeurs depuis plus d’une décennie. Notre succès repose sur le talent et l’expertise de nos employés, ainsi que sur les relations solides et de confiance que nous établissons avec nos clients.