Richter > Parlons culture : Exprimer son point de vue et écouter – deux éléments d’une même équation

Parlons culture : Exprimer son point de vue et écouter – deux éléments d’une même équation

Nous questionnons chaque mois un associé de Richter pour découvrir comment les dirigeants trouvent l’équilibre et la concentration nécessaires pour occuper un emploi exigeant, et quelles sont les compétences générales qui contribuent à leur succès.

Exprimer son point de vue en milieu de travail n’est pas toujours facile. Si vous êtes un nouvel employé, qu’il s’agit de votre premier emploi ou que vous êtes plus introverti qu’extroverti, vous vous demandez peut-être comment vos collègues arrivent à partager leur opinion ou à exprimer un avis contraire. Ce mois-ci, nous avons demandé à notre associée Mindy Mayman de partager avec nous ses conseils sur la manière d’apprendre à exprimer son point de vue.

Prendre la parole durant une réunion ou exprimer ses idées ou son avis peut être intimidant pour certains. Comment un jeune professionnel doit-il s’y prendre pour apprendre à exprimer son point de vue dans un nouveau milieu de travail?

Au départ, beaucoup de jeunes employés sont peu sûrs d’eux et conscients qu’ils se trouvent dans une situation qui ne leur est pas familière. Ils ne savent pas encore tout ce qu’il faut savoir pour s’intégrer à leur nouvel environnement. Je pense qu’ils ne devraient jamais avoir peur de poser des questions : il s’agit d’une excellente manière d’apprendre. Plus leur carrière est jeune, plus ils peuvent poser des questions, parce qu’on ne s’attend pas à ce qu’ils connaissent les réponses. Lorsque nous accueillons de nouveaux employés, nous les invitons toujours à poser autant de questions que nécessaire. Même après quelques mois, ils peuvent être confrontés à de nouvelles situations, comme rencontrer un client pour la première fois, même s’il s’agit d’un client de longue date du cabinet. Poser des questions est une excellente façon de tisser des liens avec de nouveaux clients parce que la plupart des gens aiment parler d’eux et souhaitent vous aider à mieux faire votre travail. Si vous respectez l’emploi du temps des gens, ce sera toujours le bon moment pour poser des questions.

Parlant de bon moment, comment savoir lorsque c’est le bon moment pour prendre la parole?

L’écoute est un élément essentiel de l’équation : vous n’aurez jamais tort d’exprimer votre opinion, mais en posant d’abord des questions pour comprendre et apprendre, vous pourrez vous faire votre propre opinion que vous pourrez ensuite exprimer. Lorsque je vais à une réunion à laquelle plusieurs personnes participent, je ne suis généralement pas la première à prendre la parole. Je préfère d’abord écouter ce que les autres ont à dire. Habituellement, j’ai déjà ma propre opinion, mais lorsque j’écoute les autres, ils soulèvent souvent des questions ou des points de vue auxquels je n’avais pas songé. Je crois également que parfois, il est préférable d’en dire moins. Pour que votre intervention soit plus efficace, prenez le temps de réfléchir aux points les plus importants, ce qui vous aidera à transmettre votre point de vue de manière plus claire et concise. Enfin, adaptez votre message à votre auditoire. Vous ne vous adressez pas à un client comme à un collègue ou à un employé.

« En faisant preuve d’ouverture d’esprit, vous montrez que vous voulez apprendre et participer à la discussion. »

Avez-vous l’impression que tous ont cette aptitude? Est-ce lié à l’expérience ou à la personnalité de chacun?

Nous avons tous cette aptitude à différents degrés. Toutefois, avec l’expérience, il devient plus facile de savoir quand présenter une explication plus rapidement, plus en détail ou d’une autre manière. Il ne suffit pas d’écouter les clients : il faut aussi demeurer attentif à leur langage corporel. (Vous regardent-ils encore dans les yeux? Bougent-ils sur leur chaise?) Lorsque vous avez moins d’expérience, vous vous concentrez principalement sur l’information que vous souhaitez transmettre et il est possible que vous ne perceviez pas tous les signaux du client. Avec le temps, vous gagnerez de la confiance, et être interrompu ou analyser la réaction de votre client ne vous déstabilisera pas.

Dans une discussion de groupe, comment réagissez-vous aux opinions plus tranchées et aux personnalités plus fortes?

Dans un groupe, chaque participant devrait pouvoir s’exprimer et devrait respecter l’opinion d’autrui. Dans le domaine de la gestion de portefeuille, un bon cabinet se distingue principalement par une culture organisationnelle basée sur l’ouverture: les employés peuvent exprimer des points de vue contraires, quel que soit leur niveau d’expérience, et se sentir respectés malgré leurs désaccords. Une telle culture permet de prendre de meilleures décisions, parce qu’elle nous amène à repenser les processus ou à approfondir pour obtenir plus de renseignements et arriver à une conclusion plus juste. Vous ne serez pas toujours d’accord avec les autres, mais vous devez respecter leurs points de vue.

Comme vous côtoyez de nombreuses autres organisations, pensez-vous qu’il est généralement facile d’exprimer son point de vue?

Lorsque vous arrivez dans une organisation, vous devez comprendre les gens, leurs points de vue et leurs expériences. En tant que nouveau venu, il est plus difficile de participer à la discussion parce que vous ne connaissez pas le contexte, les antécédents ou les contraintes de l’organisation. Si vous n’êtes pas d’accord avec ce qui se dit à une réunion, vous pouvez exposer votre point de vue en disant que bien que ce soit intéressant, vous percevez les choses différemment, et qu’il est possible que certains éléments vous échappent encore. En faisant preuve d’ouverture d’esprit, vous montrez que vous voulez apprendre et participer à la discussion. Si, en fin de compte, vous changez d’avis, ce sera parce que vous aurez appris de nouvelles choses.

Quel est le meilleur conseil d’affaires que l’on vous ait donné?

Le meilleur conseil qui m’a été donné et que j’ai gardé en tête toutes ces années me vient de mon père. Il m’a déjà dit que les bonnes occasions ne se présentent jamais au bon moment. Il faut tenter d’être ouverts aux nouvelles occasions lorsqu’elles se présentent. Si l’on vous offre une promotion et que vous n’êtes pas certain que le moment soit bien choisi – parce que vous avez de jeunes enfants, par exemple –, si cette occasion vous intéresse, vous devez tenter de la saisir et de faire en sorte que ça marche.

 

Pour consulter les articles précédents de la série Parlons culture :

Apprendre de nouvelles compétences – toujours d’actualité?

Faire preuve de vision et savoir la réaliser

On en apprend tous les jours | Cet adage est-il toujours vrai, même après 15 ans au sein du même cabinet?

L’importance de la responsabilité sociale

la vie

chez Richter

« Famille » est le premier mot qui vient à l’esprit pour décrire l’ambiance de travail chez Richter, un milieu unique réunissant des gens talentueux et dévoués depuis plus de 90 ans. Voyez quelles valeurs guident nos activités au quotidien.

À quoi ressemble

l’ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL

Nous sommes fiers d’être reconnus parmi les meilleurs employeurs depuis plus d’une décennie. Notre succès repose sur le talent et l’expertise de nos employés, ainsi que sur les relations solides et de confiance que nous établissons avec nos clients.