La gestion des risques : dix trucs pratiques pour les PME

Incertitude économique mondiale, invasion du marché local par de nouveaux compétiteurs, nouvelles réglementations, fluctuation du prix des matières premières, changements démographiques, intempéries majeures, nouvelles technologies : autant d’éléments de risque qui font désormais partie de notre quotidien, mais dont il est difficile de prévoir l’occurrence et les incidences éventuelles. Plusieurs de ces risques semblent surtout pertinents pour les grandes entreprises. Ils doivent toutefois être surveillés, car ils atteindront les PME un jour ou l’autre.

Parmi les risques qui touchent davantage la réalité d’une PME, nous retrouvons : l’incapacité à trouver du financement, la difficulté à recruter et à conserver des ressources humaines spécialisées, l’éviction d’un local loué ou l’augmentation draconienne d’un loyer à l’arrivée d’un détaillant d’envergure, les disputes familiales et la relève d’entreprise, la perte d’un important client, le trucage d’appels d’offres, le vol de stock et la fraude.

L’apparition d’un seul de ces risques peut gravement menacer la santé financière d’une entreprise, voire causer sa perte. Ces risques s’avèrent très difficiles à gérer une fois l’événement survenu. Si tel est le cas, des mécanismes doivent être prévus pour y faire face. Toutefois, le meilleur mécanisme pour contrer ces risques reste une anticipation en amont qui permettra d’agir au moment opportun. En investissant dans un programme de gestion des risques, vous êtes mieux préparés à y faire face, à en minimiser l’impact et même à les convertir en occasions à saisir.

Depuis quelques années, les pratiques de gestion des risques ont été grandement structurées. Plusieurs organismes reconnus ont proposé des plans cadres visant à aider les entreprises à se doter de programmes de gestion des risques, notamment le Committee of Sponsoring Organisations de la Treadway Commission (COSO) et l’International Standards Organisation (ISO).

Les principes de ces approches sont simples et se déclinent selon les étapes suivantes :



Évidemment, l’application de cette approche nécessite un investissement en temps et une certaine structure de contrôle. Toutefois, il existe plusieurs solutions pratiques pour les PME afin de développer leur programme de gestion des risques.

Les dix trucs suivants vous permettront de bénéficier de l’essentiel des avantages résultant de la gestion des risques avec un minimum d’investissement :



La gestion des risques agit comme un chien de garde pour votre entreprise, puisqu’elle permet à tous de prendre un moment et de s’interroger sur l’ensemble des processus d’affaires internes ainsi que sur l’environnement externe. Lorsqu’elle est bien élaborée, elle évolue au-delà d’une simple liste de risques et de mécanismes d’atténuation et mène au développement d’une culture de risque qui saura sensibiliser vos employés aux menaces auxquelles les entreprises font face.


À propos de Richter : Fondé à Montréal en 1926, Richter est un cabinet comptable autorisé qui offre des services de certification, de fiscalité et de gestion de patrimoine, ainsi que des services-conseils financiers dans les domaines de la restructuration organisationnelle et de l’insolvabilité, de l’évaluation et du financement d’entreprises, du soutien en matière de litiges financiers et de la juricomptabilité. Notre engagement envers l’excellence, notre compréhension approfondie des enjeux financiers et nos méthodes pratiques de résolution de problèmes nous ont permis de devenir l’un des plus importants cabinets indépendants d’expertise comptable, de services-conseils organisationnels et de consultation au pays. Richter a des bureaux à Toronto et à Montréal. Vous pouvez nous suivre sur LinkedIn, Facebook et Twitter.

Experts