Pourquoi ne pas visiter?

Optimiser les portefeuilles et repenser le risque

Les placements et la gestion de portefeuille sont parfois frappés par de véritables raz-de-marée, entraînés dans des montées et des descentes vertigineuses. Votre façon de voir les choses peut changer rapidement selon que vous, votre entreprise et votre famille vous trouviez au sommet ou au creux de la vague. Pour affronter les tempêtes économiques, mieux vaut être à bord d’une embarcation stable sous la gouverne d’un capitaine fiable, qui gardera votre portefeuille sur la bonne voie et qui tiendra le cap vers vos objectifs.

Comment une famille peut-elle tirer le maximum de son portefeuille et gérer le risque en cette période de turbulences? Karen Sankhi et Richard Leon, deux directeurs, Relation avec les clients et professionnels chevronnés du Bureau familial Richter (BFR), partagent leur point de vue sur les mesures à prendre pour non seulement garder le cap en période d’instabilité, mais aussi découvrir les occasions cachées.

Nous traversons une période hors du commun qui semble être la plus grande crise de notre vie. Que devrions-nous garder à l’esprit lorsque nous gérons des portefeuilles en période d’instabilité économique?

Richard Leon (RL) : Nous traversons bel et bien une crise incroyable. Et même si toutes les crises ne se ressemblent pas, il n’est pas faux de dire qu’elles suscitent généralement les mêmes réactions. La première à se manifester est habituellement la panique, car le chaos est souvent une grande source de stress. Or, même si le stress est une réaction tout à fait normale, il ne doit pas dicter vos décisions financières. Il y aura toujours des crises. Cependant, adopter d’entrée de jeu une approche structurée pour votre portefeuille peut vous aider à obtenir le meilleur rendement possible à long terme, même en période d’incertitude. Il y a trois choses à garder en tête en période d’instabilité économique généralisée : la planification financière, la diversification adéquate du portefeuille et la recherche d’occasions. Au BFR, nous recommandons à nos clients de toujours tenir compte de la diversification de leur portefeuille, en particulier dans les catégories d’actif qui sont moins sensibles à la croissance économique. Nous sommes ainsi en mesure de choisir des fonds potentiellement plus prudents qui pourront offrir un revenu et générer de la croissance dans des conjonctures où les fonds plus sensibles, comme les fonds d’actions, sont vulnérables. La crise actuelle s’est fait ressentir rapidement et durement sur certains secteurs, ce qui peut avoir un impact sur les placements. Lorsque nous évaluons les portefeuilles de nos clients, nous essayons d’y repérer les faiblesses et de trouver une manière d’y remédier. Mais nous tentons également de trouver des occasions et d’en tirer parti. Peu de gens associent instabilité économique et occasions de placement. Or, il existe de nombreuses façons de miser sur l’état actuel du marché pour obtenir des rendements. Lors de crises comme celle que nous traversons, nous analysons le profil des gestionnaires qui tirent leur épingle du jeu et nous cherchons même de nouveaux gestionnaires qui sortent du lot.

Le stress est une réaction tout à fait normale, mais il ne doit pas dicter vos décisions financières.

Karen Sankhi (KS) : Je suis d’accord. Oui, la situation est surréaliste. Par contre, Richter a souvent réussi à aider ses clients à traverser les crises. Après tout, c’est ce que nous faisons jour après jour depuis près de 95 ans. Nous voyons ces fluctuations économiques comme le moment parfait pour chercher des occasions de placement pour nos clients, afin de les aider à tirer le maximum de leur portefeuille. Grâce au modèle d’architecture ouverte que nous appliquons en tout temps, nous sommes en mesure de repérer des solutions de placement hors pair provenant des quatre coins du monde. Comme les marchés réagissent différemment à différents moments, nous arrivons généralement à découvrir des occasions. En plus de l’expérience que nous avons acquise et du soutien que nous offrons aux entreprises familiales en période de crise, les familles que nous accompagnons peuvent également compter sur notre approche client. Lorsque nous offrons à nos clients des services de planification financière, nous nous arrêtons à tous les aspects. Nous nous efforçons d’aller au-delà des chiffres. Il n’y a pas que les portefeuilles des clients qui sont uniques; leur situation, leur dynamique familiale et leur style de vie le sont tout autant. Il faut voir au-delà des rendements et tenir compte de la structure familiale, du style de vie et de la prochaine génération. Nous savons que les clients tiennent à ce que leurs objectifs s’inscrivent dans une suite logique et que leur portefeuille contribue à leur style de vie. Alors, crise ou non, nous veillons à ce que les occasions de placement répondent à leurs besoins et s’intègrent bien à leur planification financière.

Quel est l’avantage de diversifier notre portefeuille?

KS : En bref, répartir les placements entre plusieurs catégories d’actif peut aider les clients à continuer de s’approcher de leurs objectifs financiers lorsque la conjoncture économique est difficile. Constituer un portefeuille diversifié n’est pas une mince affaire. Lorsque nous rencontrons les clients en vue de la construction de leur portefeuille, nous tenons compte de nombreux facteurs : leurs objectifs à court et à long terme, leur style de vie, leur dynamique familiale et leurs valeurs, pour ne nommer que ceux-là. Puis, selon leur histoire et leurs objectifs, nous cherchons des titres et des gestionnaires qui leur conviennent. Il n’existe pas vraiment de solution clé en main pour construire un portefeuille diversifié, tout est plutôt une question de personnalisation. C’est dans ce domaine que le BFR aide les familles à devenir réellement prospères. Comme nous n’avons pas les mains liées, nous avons accès aux meilleurs gestionnaires et solutions des quatre coins du monde. Nous bénéficions également du soutien inestimable d’un vaste éventail d’experts provenant d’autres équipes de Richter, qui sont prêts à faire profiter nos clients de leurs conseils et de leurs contacts. Nous évaluons chaque occasion en tenant compte de leur traitement fiscal et nous nous assurons qu’elle cadre bien avec les placements existants. Comme nous ne gérons aucune solution à l’interne et que nous n’avons aucune relation stratégique avec les fournisseurs de services financiers, les familles que nous accompagnons peuvent avoir la certitude que nous agissons uniquement dans leurs intérêts.

Optimiser les portefeuilles

Toujours dans cet esprit de personnalisation, sachez que toutes les familles qui ont recours à nos services sont différentes. Chacune d’entre elles suit une voie qui lui est propre. Nous pourrions recommander un placement à une famille que nous éviterions de suggérer à une autre, et ce, simplement parce que leurs portefeuilles et leurs besoins ne sont pas les mêmes. Il n’y a pas de solution universelle. Les familles que nous conseillons ne sont pas tenues d’investir uniquement dans les produits d’une seule institution ou société financière.

Comment le risque a-t-il évolué et que peuvent faire les familles pour s’y adapter?

RL : La véritable question ici est plutôt : qu’est-ce que le « risque » pour nos clients? Pour certains, le risque est une question de perte de capital et pour d’autres, il tient davantage à l’impossibilité de financer leur mode de vie. D’autres encore l’associent à la planification successorale et au transfert de patrimoine à la prochaine génération ou à l’incertitude qui les entoure. La notion de risque est propre à chaque famille. C’est pourquoi différents facteurs de risque entraîneront différentes mesures. Ce n’est pas vraiment une question d’adaptation. Il faut plutôt définir et évaluer les types de risque qui touchent chacun de nos clients. Nous vous encourageons à y prêter attention lorsque vous communiquez avec nos clients. En établissant des liens étroits avec les familles, nous pouvons engager un dialogue qui nous permet de comprendre leur perception des risques et leur tolérance à chacun des risques perçus. Nous sommes ainsi en mesure de créer des portefeuilles personnalisés qui reflètent les objectifs à court et à long terme de la famille tout en tenant compte de la répartition du risque.

Comment le BFR aide-t-il les investisseurs à atténuer les risques liés à un placement?

KS : Puisque nous conseillons des familles, nous encourageons le dialogue ouvert avec nos clients dans le but d’évaluer précisément leurs objectifs et de veiller à ce que leur structure de placement soit un gage de succès à long terme. Nous nous penchons sur une gamme de risques et d’objectifs avant de proposer une occasion de placement à notre clientèle. Cette approche nous permet de gérer les portefeuilles en amont plutôt qu’en aval. En nous montrant compréhensifs envers le style de vie, les besoins et les objectifs de nos clients, nous favorisons un dialogue ouvert, qui est, selon nous, essentiel pour nous positionner comme conseiller de confiance auprès de nos clients. Former la prochaine génération est un autre moyen que nous pouvons prendre pour atténuer les risques. Malheureusement, peu de familles y songent lorsqu’il est question de risque. Est-ce que la prochaine génération est prête à prendre les rênes de son avenir financier? Les enfants et les petits-enfants vont-ils dilapider le patrimoine ou chercheront-ils à leur tour à créer de la richesse? Nous offrons le Programme de littératie financière, qui permet aux participants de puiser des connaissances à même nos ressources de pointe et nos experts chevronnés, dans un environnement dépourvu de toute sollicitation. Les modules de formation permettent d’en apprendre davantage sur les occasions, les enjeux et les défis liés à la gestion d’une entreprise familiale ou d’un patrimoine considérable ainsi que sur les risques et les responsabilités qui en découlent. Lorsque la prochaine génération est bien renseignée et se sent prête à assumer les responsabilités qui l’attendent, elle est moins susceptible de faire des choix ou de prendre des décisions de placement discutables.

Il faut voir au-delà des rendements et tenir compte de la structure familiale, du style de vie et de la prochaine génération.

RL : Nous aidons également à atténuer les risques liés aux placements grâce à notre approche souple et judicieuse. Le portefeuille de chaque famille doit refléter ses besoins et ses objectifs. Plus important encore, nous savons qu’en tant que conseillers, nous sommes tenus de nous en remettre au jugement de nos clients. C’est pourquoi nous cherchons continuellement à obtenir leur rétroaction. Les familles nous font confiance, alors nous devons faire preuve de transparence et encourager le dialogue pour que chaque décision de placement soit approuvée par nos clients. Nous travaillons étroitement avec les familles pour intégrer leurs placements existants à leur plan, et nous veillons à ce que tous les changements apportés soient stratégiques et aient le moins de répercussions fiscales possible. Nous présentons uniquement de nouveaux placements à nos clients après que notre recherche approfondie et notre contrôle diligent sont terminés. Puis nous intégrons les placements aux portefeuilles seulement si nous avons l’autorisation de nos clients, car notre rôle consiste, selon nous, à aider nos clients à bien comprendre leur situation financière et à en tenir les commandes.

 

Consultez également les liens suivants :

Rencontrez nos experts

Les gens derrière le savoir-faire.

Solutions sur mesure