Richter > Prévenir les conflits – Partie I : Préserver et faire croître le patrimoine

Prévenir les conflits – Partie I : Préserver et faire croître le patrimoine

Une crise, quelle crise?

Chaque famille, peu importe sa situation, est confrontée à des difficultés.

Bien que les conflits familiaux atteignent rarement le stade de crise, certains problèmes, comme des parents qui décident du moment où leurs enfants sont prêts à prendre la responsabilité de gérance du patrimoine familial ou du moment où ces derniers sont prêts à joindre l’entreprise familiale, sont plus courants que vous le pensez. Par ailleurs, lorsque la communication est déficiente, que les renseignements communiqués sont inadéquats ou que les approches en vue de régler les problèmes ne sont pas cohérentes, la situation peut s’envenimer.

Un sondage mené en 2019 par la société de gestion du patrimoine Key Private Bank a révélé que, selon près de huit conseillers en gestion familiale de particuliers bien nantis sur dix, l’aspect le plus complexe de la planification successorale serait de gérer la dynamique entre les membres de la famille. Si le ton des conversations se dégrade, il en est souvent de même pour les liens familiaux. Les professionnels du Bureau familial Richter invitent leurs clients à adopter une vue d’ensemble et à évaluer la structure familiale, surtout pour gérer ces situations. Ils aident les clients à gérer une gamme complète de services, allant de la gestion de portefeuilles aux conseils fiscaux, en passant par la philanthropie et la gouvernance familiale. Selon cette approche, les familles sont invitées à examiner la situation de façon globale et à déterminer en quoi l’histoire, les valeurs, les objectifs et les dynamiques de la famille sont liés.

Le plus grand obstacle au maintien du patrimoine familial est de loin la mauvaise.

« Notre mandat ne se résume pas à gérer des portefeuilles et à établir des relations d’affaires, il consiste également à apprendre à connaître les personnes au centre de tous ces montants, enjeux et actifs, affirme Gregory Moore, vice-président au sein de la division Bureau familial Richter. Il consiste à travailler de pair avec la famille pour l’aider à atteindre ses objectifs. Notre travail consiste à agir à titre de conseiller tout au long de l’histoire, plutôt qu’à un seul épisode. »

Les discussions d’ordre technique entre les différentes générations sont un moyen de susciter l’engagement des membres de la famille, qui mènera à un dialogue plus approfondi et plus sérieux. Un conseiller qui interagit au quotidien avec des familles peut gérer des conversations complexes et les problèmes qui surviennent puisqu’il possède les compétences requises, qu’il connaît le contexte familial et qu’il comprend bien la situation.

Et toute famille fera inévitablement face à ces problèmes et conflits. La grande majorité des familles bien nanties ne réussissent pas à transmettre leur patrimoine aux prochaines générations (environ 70 %, pour être plus précis). Cet échec peut être lié à la surveillance inadéquate d’une entreprise ou à un manque de planification financière lors de la distribution des bénéfices, mais le plus grand obstacle au maintien du patrimoine familial est de loin la mauvaise gestion des enjeux familiaux internes.

Preserve and Grow Wealth

Lors de l’événement Footsteps to the Future organisé par le Bureau familial Richter, le chroniqueur d’affaires du Globe and Mail et auteur, Andrew Willis, s’est basé sur trois décennies de chroniques financières pour citer des exemples de familles canadiennes bien connues qui ont dû gérer des relations internes et des contextes d’affaires en évolution constante.

M. Willis a souligné le fait que les dynasties prospères traitaient la famille comme une entreprise en ayant recours à des experts externes et en adoptant des processus et des systèmes, tels que des structures de gouvernance, des politiques d’investissement écrites ou des mécanismes d’arbitrage, pour favoriser une certaine souplesse intergénérationnelle et résoudre des problèmes familiaux avant qu’ils ne dégénèrent.

Bien que la situation des familles en général ne soit pas aussi complexe que celle de familles en affaires bien en vue du Canada, M. Willis a mentionné que nous pouvions tous tirer des leçons de certains défis que ces familles ont dû relever et appliquer certains éléments de saine gouvernance familiale à notre propre situation. À la base, il est essentiel que les membres de la famille soient sur la même longueur d’onde pour assurer la bonne marche d’une entreprise familiale.

Les discussions d’ordre technique entre les différentes générations sont un moyen de susciter l’engagement des membres de la famille, qui mènera à un dialogue plus.

Les études de cas, les sondages et les recherches démontrent tous que l’établissement de conditions gagnantes pour la prise de décisions familiales fructueuses contribue à préserver et à faire croître le patrimoine familial pour les prochaines générations. L’adoption d’approches et de systèmes adéquats permet d’améliorer les relations entre les membres de la famille.

« Nous sommes conscients que les clients veulent bien plus que simplement faire croître leur patrimoine; ils souhaitent mobiliser leurs fils, leurs filles ainsi que leurs petits-enfants afin de réussir la transition de ce patrimoine. », affirme M. Moore. Assurer la relève par l’entremise d’un guichet unique permet à tous de mieux composer avec les aspects techniques de la succession, et d’aborder d’autres questions cruciales au maintien des valeurs et de la vision d’une famille.

Imaginez le Bureau familial Richter comme une personne dédiée qui prend soin de vos finances et qui répond aux besoins, aux objectifs et aux aspirations de votre famille. Pour résoudre tous les enjeux familiaux, le Bureau familial Richter dirige les clients vers les meilleures ressources qui soient, en assurant une surveillance appropriée pour veiller à l’efficacité de ces mesures.

En mettant en place des structures axées sur la transparence, le partage des renseignements, la communication et la collaboration, les familles créent des conditions favorables pour chacun de leurs membres, même si des différends existent. « Beaucoup de gens recherchent la simplicité, ils souhaitent qu’une personne défende leurs intérêts, les protège et les aide à maximiser leurs chances d’atteindre certains objectifs – à la fois financiers et émotifs, explique M. Moore. C’est exactement ce que nous faisons chez Richter. »

 

Lisez la suite :

 

Solutions sur mesure