Pourquoi ne pas visiter?

Prévenir les conflits – Partie II : Créer des liens : Trouver un équilibre entre les finances et la famille

Une crise, quelle crise?

La famille, c’est compliqué. Nous passons notre vie entière à gérer des relations personnelles étroites, mais les améliorer, c’est souvent beaucoup plus difficile. Le défi est encore plus grand s’il faut en plus gérer avec succès le patrimoine familial et s’assurer que tous nos proches sont heureux, prospères et satisfaits.

Dans ce cas, comment les familles très bien nanties arrivent-elles à trouver un équilibre entre les besoins financiers et familiaux?

Tout indique que l’établissement de conditions gagnantes pour la prise de décisions familiales fructueuses est essentiel afin de préserver et de faire croître le patrimoine familial pour les prochaines générations. Réduire les facteurs qui alimentent les tensions et les conflits (surtout en ce qui a trait à l’argent) aide les parents, les enfants, la fratrie et les autres personnes à se concentrer sur l’établissement des valeurs et des objectifs ainsi que la création de souvenirs qui permettent à une famille de prospérer. Même les familles les plus unies peuvent bénéficier de systèmes en place pour guider le processus décisionnel.

L’établissement de conditions gagnantes pour la prise de décisions familiales fructueuses est essentiel afin de préserver et de faire croître le patrimoine familial pour les prochaines générations.

Si la prise de décisions familiales est un moteur pour améliorer les relations, alors le conseiller de confiance en gestion familiale est le mieux placé pour faciliter ce processus. Une étude menée en 2016 par Campden Wealth et Morgan Stanley Private Wealth Management a révélé que les conseillers exercent la plus grande influence dans la prise de décisions liées au patrimoine familial, alors que 50 % des répondants ont indiqué que les conseillers exercent une grande influence. De plus, 39 % des répondants ont quant à eux indiqué que les conseillers exercent une certaine influence dans le processus décisionnel.

« Habituellement, nous rencontrons les membres de la famille et commençons par examiner le portefeuille. Pour faire notre travail, nous posons les questions suivantes : Comment avez-vous amassé cet argent? Qu’essayez-vous d’accomplir? Comment mesure-t-on le succès d’après ce portefeuille?, indique Danny Ritter, associé au sein de la division Bureau familial Richter. Dès que des clients commencent à parler de ces enjeux, ils réalisent qu’il vaut mieux avoir recours à un conseiller professionnel de confiance pour gérer le patrimoine et faire en sorte que les membres de la famille soient heureux. »

STRUCTURES FAMILIALES RÉFLÉCHIES ET INCLUSIVES

Le processus d’optimisation de la prise de décisions semble différent pour chaque famille, mais la communication est essentielle. Dans le cadre d’un bureau familial, ce type de conversations privilégiées a souvent lieu par l’entremise d’un conseil de famille, lors de rassemblements réguliers des membres de la famille, dont le but est d’assurer la gérance des actifs d’une famille de façon réfléchie et active. Les mêmes principes s’appliquent à des structures familiales moins officielles et de plus petite taille. Quelle que soit la façon dont les familles choisissent d’organiser leurs affaires, il est important d’adopter une approche réfléchie et inclusive qui favorise des discussions franches.

Un conseil de famille est un rassemblement régulier de membres de la famille qui s’engagent à assurer.

« Plus les membres de la famille font preuve de transparence et communiquent entre eux, plus ce processus favorisera le dialogue et la sensibilisation, souligne Mindy Mayman, associée au sein de la division Bureau familial Richter qui possède une expertise particulière en planification successorale et en gestion financière familiale. Il peut y avoir des discussions où les gens sont en désaccord, mais s’ils échangent de façon respectueuse, les parties se sentent écoutées, puis, espérons-le, elles se mettent d’accord. »

Un conflit peut survenir en général en raison des divergences liées au patrimoine et aux valeurs : à qui revient l’argent et comment est-il dépensé? La plupart des gens croient que les familles transmettent leurs valeurs par osmose, simplement en se côtoyant les uns les autres. Or, pour transmettre des valeurs liées à l’argent, il faut habituellement en discuter délibérément, et cela peut commencer dès l’enfance et devenir plus complexe à mesure que les enfants grandissent.

balancing finance and family

« Il y a beaucoup de valeur à tirer de l’histoire d’une famille, ajoute Mme Mayman. Dans la plupart des cas, le patrimoine a été constitué récemment. En décrivant le chemin parcouru par l’entreprise, sa croissance et les défis qu’ils ont rencontrés, les fondateurs peuvent expliquer comment ils ont réussi à gérer l’entreprise et la famille. La prochaine génération peut apprendre beaucoup auprès d’eux. »

Au-delà de la communication des enjeux et de l’établissement d’objectifs communs, les enfants doivent encore acquérir des connaissances et des compétences pour gérer ce patrimoine; des notions qui peuvent être difficiles à apprendre directement des membres de la famille. C’est pourquoi des initiatives comme le Programme de littératie financière Richter favorisent le transfert des connaissances, la formation et la compréhension des meilleures pratiques dès le plus jeune âge.

CONCILIER LES DIVERGENCES LORS DE CONFLITS

Même pour ceux qui ont les meilleures intentions, des malentendus peuvent survenir, des conflits peuvent naître et les relations peuvent s’envenimer. Dans ces cas, un conseiller de Richter peut aider les parties en difficulté à trouver des solutions.

Danny Ritter, associé au sein de la division Bureau familial Richter, résout ce type de situation complexe depuis plus de trois décennies. Les liens qu’il a tissés lui confèrent un atout important pour aider des familles à s’aider elles-mêmes. M. Ritter rapporte un cas où la fratrie était incapable de discuter d’un problème financier persistant qui devait être résolu immédiatement.

« L’un des membres de la famille a lancé un appel à l’aide : “Écoutez, je ne peux pas lui parler comme vous le faites.” », se souvient M. Ritter.

M. Ritter a rencontré chacun des enfants séparément pour discuter de la situation, puis trois d’entre eux se sont rassemblés dans un cadre neutre. « Je leur ai fait part des objectifs et des priorités qu’ils avaient en commun, de ce qu’ils voyaient du même œil et de leurs divergences, explique M. Ritter. Cette façon de faire a permis de favoriser davantage l’ouverture, la compassion et une certaine neutralité. C’était le point de départ pour résoudre les conflits par la suite. »

Le rôle qu’a joué M. Ritter en tant que personne externe de confiance chargée de surveiller le maintien et le succès de l’entreprise familiale dans son ensemble était unique par rapport à celui d’autres conseillers et a facilité la mise en œuvre d’une solution que la fratrie n’aurait pas pu trouver seule. « Parfois, [les membres d’une famille] ont besoin d’une personne qui les aidera à régler un problème qui, autrement, serait trop chargé d’émotion, explique M. Ritter. Ils ont besoin d’un conseiller de confiance pour établir un espace sécurisant. »

En fin de compte, le rôle de Richter consiste à établir des liens entre les membres de la famille de manière saine et moins lourde. « On peut penser qu’il s’agit de résolution de conflits, mais certaines personnes ne savent pas qu’elles sont en situation de conflit, car elles ne communiquent tout simplement pas, affirme M. Ritter. La clé, c’est vraiment de créer des liens. »

Sujet connexe : Il existe un conflit au sein de ma famille, comment peut-on le gérer?

CRÉER DES LIENS ENTRE LES MEMBRES DE LA FAMILLE GRÂCE À UNE MEILLEURE PRISE DE DÉCISIONS

En 2016, Campden Wealth et Morgan Stanley Private Wealth Management ont publié une étude menée auprès de particuliers très bien nantis pour connaître leur point de vue sur le processus décisionnel au sein de leur famille. Voici un résumé des conclusions qu’elles en ont tirées : « Sur une note encourageante, et contrairement à certaines croyances, notre étude a révélé que la prise de décisions s’avère être un moteur d’amélioration des relations entre les membres de la famille. » Les auteurs ont constaté que les résultats étaient « très certainement attribuables » à la présence de structures de gouvernance et de prise de décisions qui permettent de simplifier le processus décisionnel et de réduire les conflits.

Répercussions de la prise de décisions liées au patrimoine sur les relations entre les membres de la famille:

Très positives • 22 %

Plutôt positives • 22 %

Légèrement positives • 30 %

Plutôt négatives • 16 %

Très négatives • 3 %

Je préfère ne pas répondre. • 8 %

Source : Étude intitulée Family Decision Making menée par Campden Wealth et Morgan Stanley (2016).

 

Lisez la suite :

 

Solutions sur mesure